Bernard Werber

2854 vues

Cycle : Les Fourmis

Bernard Werber

  1 vote

Thème : Livres fantastiques à lire

Résumé Cycle : Les Fourmis

Lien vers la présentation de l’auteur.

Les fourmis

Quatrième de couverture

Les Fourmis


Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d’individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices.
Lorsqu’il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu’il va à leur rencontre.
À sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces « infra-terrestres », au fil d’un thriller unique en son genre, où le suspense et l’horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses.
Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis !

Le Jour des fourmis


Sommes-nous des dieux ? Sommes-nous des monstres ? Pour le savoir, une fourmi va partir à la découverte de notre monde et connaître mille aventures dans notre civilisation de géants.
Parallèlement, un groupe de scientifiques humains va, au fil d’un thriller hallucinant, comprendre la richesse et la magie de la civilisation des fourmis, si proche et pourtant si peu connue.
On est comme aspiré par ce roman qui se lit d’une traite. Sans s’en apercevoir, pris par le suspense et la poésie, on reçoit toute sorte d’informations étonnantes et pourtant vraies.
Après le succès international de son premier livre, Les Fourmis, Bernard Werber s’est imposé comme l’inventeur d’un nouveau style de littérature, à cheval entre la saga d’aventure, le roman fantastique et le conte philosophique.

Le Jour des fourmis, traduit en 22 langues, couronné du Grand Prix des lectrices de Elle, a été mis au programme de certaines classes de français, de philosophie et même de... mathématiques. Bien au-delà du thème des fourmis, il s’agit là d’un vrai livre initiatique qui nous oblige à réfléchir sur notre place dans l’univers.

La Révolution des fourmis


Que peuvent nous envier les fourmis ? L’humour, l’amour, l’art. Que peuvent leur envier les hommes ? L’harmonie avec la nature, l’absence de peur, la communication absolue.
Après des millénaires d’ignorance, les deux civilisations les plus évoluées de la planète vont-elles enfin pouvoir se rencontrer et se comprendre ?
Sans se connaître, Julie Pinson, une étudiante rebelle, et 103’, une fourmi exploratrice, vont essayer de faire la révolution dans leur monde respectif pour le faire évoluer.
Les Fourmis était le livre du contact, Le jour des fourmis le livre de la confrontation. La Révolution des fourmis est le livre de la compréhension.
Mais au-delà du thème des fourmis, c’est une révolution d’humains, une révolution non violente, une révolution faite de petites touches discrètes et d’idées nouvelles que nous propose Bernard Werber.
À la fois roman d’aventures et livre initiatique, ce couronnement de l’épopée myrmécéenne nous convie à entrer dans un avenir qui n’est peut-être pas seulement de la science-fiction...

1 image(s) de Cycle : Les Fourmis de Bernard Werber

REDIGER UN AVIS
Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En relation avec Cycle : Les Fourmis