Stephen King au Grand Rex et avant

508 vues

Jour 5 de la venue de Stephen King à Paris

Stephen King au Grand Rex et avant

2013

  5 votes

Thème : On en parle

Résumé Jour 5 de la venue de Stephen King à Paris

Stephen King au Grand Rex et avant Stephen King au Grand Rex et avant Stephen King au Grand Rex et avant

C’est le dernier jour de Stephen King à Paris.
La journée va être longue à attendre 19h00.
A 16h00, mon sac est déjà prêt. L’appareil photo est chargé à bloc, le téléphone affiche une batterie à 100%, mon invitation est bien placée à coté de mon livre préféré, Salem, version de 77.
J’arrive à la nuit tombée, devant le Grand Rex.
Il est 18h30 et la file d’attente est très impressionnante.
J’ai déjà reçu, via Facebook une photo de Greg Hocfell l’écrivain, qui me prévient qu’il n’est pas tout seul et que la chaleur n’est pas au rendez-vous.
Je prends quelques photos, que vous pouvez voir défiler en bas de l’article.
Le Grand Rex affiche Docteur Sleep et Stephen King.
La file d’attente est impressionnante, je n’en vois pas la fin.
Pourtant, c’est bien fait, car tout le monde commence à rentrer dès 19h00, lentement mais surement, car la vérification des billets est très contrôlée.
J’en profite pour dire bonjour à quelques amis, puis décide d’entrer également, mais côté VIP.
La fonction de webmaster du site depuis 1999 permet quelques privilèges, dont je remercie Albin Michel pour une telle reconnaissance.
Là, j’apprends que Stephen King est déjà arrivé et se trouve dans une salle sous le Rex et qu’il discute avec des libraires.
Je décide d’aller voir, car le vigil de l’entrée me le permet avec la validation d’Albin Michel.
Me voilà, à suivre un chemin fléché, à tourner à droite, à gauche, à descendre des marches et des marches pour arriver dans une salle où la fête bat son plein.
Une trentaine de personnes, libraires, mais aussi des dirigeants d’Albin Michel, Maxime Chattam et sa femme Faustine Bollaert, ainsi qu’Augustin de Canal plus, sont là, boivent une coupe de champagne, un Coca ou un jus d’orange, avec des petits amuses gueules. Malchance pour moi, je suis arrivé trop pour la photo et une vidéo près de Stephen King me dit Jérémy du Club Stephen King.
Pas grave, je suis là, je regarde, je savoure ces instants, je prends une vidéo de Stephen King que je vous ai placé dans la page, des photos.
Je suis impressionné par la décontraction de Stephen King qui va parler ensuite devant plus de 2000 fans, déchainés.
Il fait des grimaces, se prêtent aux photographies à la débotté et va même sortir son Ipad pour prendre une photo de tous les invités et l’envoyer à sa femme. Top.
Petite parenthèse, je recommence. Stephen King, dans sa simplicité, à mis son Ipad dans un petit sac rouge froissé Galeries Lafayette.
Ensuite, il va essayer de monter sur une petite table en plastique pour avoir plus de hauteur, et heureusement que son garde du corps l’a arrêté car il aurait pu tomber.
Ca y est. On remonte vers la scène du Grand Rex.
On nous place au premier rang, "encore la reconnaissance du webmaster..."
La scène est très grande, il y a deux orchestres, et les murs sont garnis de statues, plantes... C’est un spectacle saisissant, car il s’agit en plus d’une salle de spectacle, d’une salle de cinéma. Le cadre est vraiment bien choisi.
Comme me dit le vigile, dernièrement il y avait Bob Dylan.
Alors Augustin, le présentateur littéraire du Grand Journal fait son entrée. Il nous fait une présentation intéressante de Stephen King. Il est le dernier à faire cela et il arrive par un style simple à nous faire sourire et aussi réfléchir avec des observations sur les écrits de Stephen King, très juste.

A suivre...

Car Albin Michel vient de m’écrire en me disant que l’enregistrement du passage au Grand Rex de Stephen King était en cours de montage et sera prochainement disponible. Donc, vous pourrez voir ou revoir la vidéo dans cet article.

Jean-Michel Pailherey
18 /11 /13

20 image(s) de Jour 5 de la venue de Stephen King à Paris de Stephen King au Grand Rex et avant

  • AVIS (0)

REDIGER UN AVIS
Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En relation avec Jour 5 de la venue de Stephen King à Paris